Accueil / Bénéfices

Bénéfices

Un réseau électrique européen interconnecté est vital pour la sécurité énergétique de l’Europe et pour sa compétitivité, ainsi que pour la réalisation des objectifs de décarbonisation et la lutte contre le changement climatique pour lequel l’Union Européenne s’est engagée. Un réseau interconnecté permettra d’atteindre le dernier objectif de l’Union de l’Energie à savoir : garantir une énergie accessible, sûre et durable, compatible avec la croissance et l’emploi dans toute l’Union Européenne.

En matière de climat et d’énergie, l’Union Européenne mise sur une "politique pour l'Union énergétique européenne " dont les principaux axes, à échéance de 2030, sont:

  • Renforcer l'intégration des énergies renouvelables comme source de production d'énergie propre (27 % de la consommation totale d'énergie), en réduisant la dépendance énergétique extérieure.
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre (40 % par rapport à 1990).
  • Développer une Union de l’Energie qui soit pleinement opérationnelle et entièrement interconnectée, permettant la diversification énergétique et garantissant la sécurité d'approvisionnement.

Afin d’atteindre ces objectifs, les institutions européennes impulsent et soutiennent politiquement le développement des interconnexions entre la Péninsule Ibérique et le reste de l'Union Européenne. Ainsi, le Conseil européen de mars 2002 de Barcelone, a pour la première fois entériné l’objectif pour les États membres d’atteindre un niveau d’interconnexion électrique d’au moins 10 % de leur capacité de production installée. Ultérieurement, le sommet France-Portugal-Espagne qui s’est tenu le 4 mars 2015, a confirmé par la signature de la Déclaration de Madrid, l’importance de mobiliser tous les efforts nécessaires afin d’atteindre au plus tard en 2020 l'objectif minimum des 10% d’interconnexion électrique.

Sécurité de l´approvisionnement

Les interconnexions internationales sont essentielles pour garantir la sécurité d’approvisionnement électrique des pays, puisqu’elles permettent d’exporter de l’énergie dans les moments de forte production et de faible demande (par exemple la nuit) et vice-versa. Elles permettent aussi d’importer de l’électricité lorsque l’on enregistre de soudaines hausses de la demande ou en cas de défaillance du système électrique. Le réseau fonctionne comme une mutualité, plus il est étendu, plus le risque est faible.

L’augmentation de la capacité d’interconnexion entre la France et l’Espagne grâce à la ligne Baixas-Santa Llogaia renforce l’ensemble du réseau électrique européen et accroît donc sa résistance aux éventuels risques et incidents, en améliorant notablement la qualité et la sécurité d’approvisionnement électrique des deux pays, et plus particulièrement celle des régions de l’Ampurdan et du Roussillon.

L’augmentation des échanges d’électricité entre la France et l’Espagne contribue en outre à améliorer l’efficacité du système européen, qui subit moins de pertes.

Marché électrique européen

L’un des bénéfices des interconnexions est qu’elles élargissent le marché électrique, dans ce cas européen, ce qui permet une réduction des coûts de production de l’énergie électrique. L’extension du réseau se traduit par une optimisation du transport et de la production.

La ligne entre Baixas et Santa Llogaia, favorise donc l’échange énergétique entre l’Espagne et la France et par conséquent facilite l’intégration dans le marché européen de l’électricité, ce qui permet d’ajuster les prix de l’électricité entre la Péninsule ibérique et le reste de l’Europe.

Énergies renouvelables

L’Espagne et la France ont, ces dernières années, parié sur le développement des énergies renouvelables, notamment éolienne, contribuant ainsi à l’objectif énergétique de l’Union européenne pour 2020 : une réduction de 20 % des émissions de CO2, une amélioration de l’efficacité énergétique de 20 % et l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans la consommation, pour parvenir à 20 %.

L’augmentation de la production d’énergies renouvelables, dont la production est très variable et géographiquement dispersée, exige un haut niveau d’interconnexion, qui donne de la flexibilité au système. Le volume total de production renouvelable que le système peut intégrer dans des conditions de sécurité optimales augmente au fur et à mesure qu’augmente la capacité d’échange.

Mais l’injection dans le système d’une part accrue d’énergie verte, issue de sources renouvelables est facilitée grâce aux interconnections. Mais comme il n’est actuellement pas possible de stocker l’énergie en quantités suffisantes, un appui est nécessaire pour les moments où les énergies renouvelables (variables par nature) ne produisent pas l’énergie suffisante dans l’un des états de l’Union.

En accroissant la capacité d’échange électrique l’interconnexion entre Baixas et Santa Llogaia, facilite l’intégration des énergies renouvelables dans le système. Ce n’est qu’en nous appuyant sur un réseau solide et suffisamment maillé que nous pourrons poursuivre l’intégration d’énergies renouvelables, moins onéreuses et n’émettant pas de CO2.

Selon une étude d’Entso-E (association de 41 gestionnaires de réseau de transport d’électricité européens), grâce à l’interconnexion et à une meilleure intégration des énergies renouvelables dans le système, ce sont près d’un million de tonnes de CO2 par an qui ne seront pas émises dans l’atmosphère.

UE

L'auteur de cette publication en est le seul responsable. L'Union européenne ne saurait être tenue pour responsable de l'utilisation qui pourrait être faite des informations qui y figurent.

© Inelfe (INterconexión ELéctrica Francia - España), INELFE SAS. Tour Initiale, 1 terrasse Bellini TSA 41 000. 92 919 Puteaux la Défense Cedex